Les déjantes du coteau
http://lesdejantesducoteau.free.fr

Accueil > Coups de Gueule  > UN P’TIT AIR D’ACCORDEON

UN P’TIT AIR D’ACCORDEON

 

Message que nous adressons aux CYCLES LAPIERRE

Samedi 3 novembre, nous étions tout un groupe, issu de divers clubs de Gironde et Dordogne, à dévaler les pentes pyrénéennes.

Nous avions engagé un moniteur qualifié qui avait fort judicieusement choisi un tracé « spécial enduro ». Certes nous avons mis à rude épreuve lesdits enduros dans ces singles truffés de rocs, de marches et de virages en épingle dans lesquels nous avons crapahuté pendant plus de cinq heures. Mais, quoi de plus normal pour ce type de vélo : ne sont-ils pas conçus pour cela ?

Et ils ont tous satisfait à nos attentes ...

... sauf le LAPIERRE Enduro X 160 LT, récemment acheté par notre ami Jean-Philippe, qui s’est plié comme du papier alu enveloppant le chocolat. Qu’a-t’il fait pour en arriver là ? ni plus ni moins que les autres !

On aurait pardonné à LAPIERRE un défaut de fabrication. Ca peut arriver ; il assume ... tout se passe pour le mieux. Mais au contraire, LAPIERRE accuse doctement, et au vu de photos, un choc frontal (donc à 90 °) qui n’a jamais eu lieu, ce dont nous sommes tous témoins. D’autant que la fourche, bien plus exposée que le cadre n’a pas bronché ; pas plus que la jante, d’ailleurs ...

Mais nous n’épiloguerons pas : laissant les responsables de LAPIERRE dans leur logique mercantile à courte vue, nous avons décidé de nous cotiser pour payer l’indemnité de rachat d’un nouveau cadre, car il n’y a aucune raison pour laisser Jean-Philippe assumer seul les conséquences de dégâts qu’il subit alors que nous savons quels soins il prend de ses montures. D’autant que, plus nous en discutons avec nos connaissances du monde du VTT, plus nous apprenons que nombre de vélos LAPIERRE ont connu un sort identique. Nous constatons d’ailleurs, que LAPIERRE abandonne ce modèle après une durée de vie des plus brèves !

Toutefois, l’ami Jean-Philippe flippe à l’idée d’enjamber un enduro qui lui a déjà joué une sacré sale tour. Il a eu de la chance, mais l’aventure aurait pu se terminer très mal pour sa carcasse, même avec un pilote aussi pointu que lui. Aussi avons-nous décidé de vous demander, en vous payant le supplément, de bien vouloir renforcer son futur cadre afin qu’il puisse sans dommage suivre ses copains dans leurs sorties dominicales.

Merci de bien vouloir nous établir un devis par l’intermédiaire des Ets GAUTHIER (en qui nous conservons notre confiance et dont nous saluons le sérieux).

Restant à votre disposition pour tout complément d’information, et avec nos salutations, quelque peu fripées : comme un cadre Lapierre.

Au nom d’un groupe inter-clubs 33 - 24 : Serge Garric.

__________________

Et ... la suite :

Au moment de contacter les Ets. LAPIERRE, nous prenons connaissance du mail que celui-ci a adressé aux Ets. Gauthier :

« Nous sommes au regret de ne pouvoir prendre en charge le triangle AV de ce X160LT ; en effet la déformation du tube diagonal est consécutive à un choc frontal (ornière, mur, réception sur l’avant...) et ce même si la fourche et/ou la roue ne porte aucune trace d’impact. A titre commercial nous sommes en mesure de vous proposer un geste commercial de -20% sur le rachat d’un triangle neuf, soit 249.00€ HT

Cordialement.

Les Cycles Lapierre »

ainsi donc nous voila édifiés :

1 - il n’y avait pas de mur dans la montagne, et notre moniteur ne nous a donc pas envoyés les percuter.

2 - les CYCLES LAPIERRE considèrent qu’un enduro de 160 mm. de débattement, muni d’une fourche de « 36 » est inapte à encaisser une réception sur l’avant, problème qui nous arrive à tous régulièrement, non seulement lors d’une pratique typée montagne, mais encore dans les plus quotidiennes des randos. N’est-ce pas ce que font déjà les pitchouns auxquels on enseigne le mercredi ou le samedi les rudiments du VTT ?... et nos vélos, depuis 20 ans que je pratique n’en ont jamais conservé la moindre trace : merci Cannondale, merci Commençal, Yéti, Canyon, Specialized, Rocky-Mountain, Santacruz, Décathlon, Marin, Orbéa, Scott, Sunn, GT ... merci à mon tricycle, merci à mon landau qui ont su résister là où LAPIERRE à échoué...

Pis : tomber dans une ornière : quelle catastrophe pour un VTT ! chacun sait pourtant qu’avant de risquer un gros enduro sur une allée cavalière, il faut envoyer une compagnie du génie passer l’aspirateur pour en évacuer les brindilles et dérouler un épais tapis (de couleur verte, naturlich) pour lui éviter la moindre secousse. Je rêve, pincez-moi : en constatant l’absurdité d’une telle réflexion, on se demande si c’est la mauvaise foi ou la pure bêtise qui l’a dictée : oui, Messieurs de chez LAPIERRE, qui n’avez jamais pratiqué le VTT, et sans doute jamais vu un vrai VTT, si notre moniteur ne nous a pas envoyés percuter un mur, nous avons franchi des dizaines d’ornières et encaissé des dizaines de réceptions sur l’avant, l’arrière ou les deux roues ... D’une part, ce ne sont pas là des chocs frontaux ( un choc frontal, c’est 90° et ceux-là sont inférieurs à 45° sinon nous serions passés par dessus), d’autre part, nos autres vélos, parmi les marques citées ci-dessus, y compris des « marathons » avec 100 mm. de débattement se sont comportés en véritables VTT et ont tout encaissé sans dommage.

Donc, qu’on se le dise : si quelqu’un souhaite acheter un VTT : un vrai, qui encaisse les sauts, les franchissements, les ornières, dévale les pentes, en un mot, se comporte comme un VTT ordinaire, les LAPIERRE ne sont pas conçus pour ça : avec un LAPIERRE, vous risquez votre peau et vous balancez votre tune dans la cuvette ; avec 20% de remise sur le papier (usagé).

Allez, jean-Phi, abandonne ce cadre de pacotille, et cours t’acheter un vrai vélo. Mais, fais vite car sans toi, les sorties du dimanche risquent de nous paraitre un peu fades.

Serge Grovélo

Quant-à nous qui avons rédigé ces commentaires, si à l’origine ils étaient destinés aux Ets LAPIERRE, nous ne prendrons pas la peine de les leur envoyer, inspirés par ce vieux proverbes chinois :

"Il ne sert à rien d’expliquer une évidence car celui qui peut la comprendre l’a déjà comprise, et celui qui n’a rien compris ne comprendra pas davantage".

Date de publication : 30 décembre 2007 par Serge Grovélo